Lexique : comprendre ton graphiste !

Bannière pour l'article de blog "Lexique : Comprendre ton graphiste !"

Un "vernis de culture"

Le langage des graphistes te parait lunaire ? 

C’est normal. Chaque métier a son propre jargon.

Ceci dit, pas de panique !

Dans cet article, je te livre les mots-clés essentiels pour comprendre ton graphiste.
Tu vas aborder tes projets avec sérénité et un sourire aux lèvres ! 

Gif d'une personne qui ne comprend pas ce qu'on lui dit

Le logo

Le Logo : Ta première impression

Ton logo, c’est comme une poignée de main virtuelle avec tes clients.
C’est la première chose qu’ils voient, alors autant qu’elle soit mémorable !

Un logo est crucial pour une image pro et maîtrisée.
Il apporte de la crédibilité, car toute entreprise digne de ce nom en a un.
Et une entreprise sérieuse… c’est pro, non ? 😉

La charte graphique

La charte graphique : Le mode d’emploi de ton identité

Imagine ta charte graphique comme un guide. Un mode d’emploi Ikéa.

Couleurs, polices, déclinaisons… tout est là pour garantir une cohérence visuelle impeccable !

Cette feuille de route va t’aider à décliner ton identité. 

Plus besoin de chercher tes couleurs et tes polices, tout est répertorié. 
Pratique, surtout quand tu dois déléguer ton identité ! 

Photo du bureau d'une graphiste

Le natif

Le natif : Le fichier à chérir

Le fichier natif : le saint Graal du graphiste !

C’est sur ce fichier qu’il bâtit ses créations. 
Il le chérit et le protège. Pour toutes sortes de raisons. 

Pense à lui comme une sauvegarde de secours.

Personnellement, je garde les natifs de tous mes projets. Peu importe la date.

Ainsi, même des années plus tard, si mes clients ont un soucis, j’ai toujours les fichiers pour les aider !

Le vectoriel

Souple et sans limites

Le fichier vectoriel, c’est comme un élastique graphique.
Tu peux le tirer dans tous les sens sans qu’il perde en netteté !

Certains projets, comme les logos, doivent être réalisés en vectoriel : ça assure une qualité sans faille, de l’infiniment grand au plus petit format.

Mieux : certains prestataires demandent les fichiers vectoriels pour travailler.
Que ce soit pour des stands d’exposition, des salons ou même pour broder des vêtements.

Les formats les plus courants ? Le « .svg » ou le « .ai ».

Si tu as ça dans ton dossier logo, c’est top ! 💪

Le SVG

Le SVG, c’est un super allié pour ton site web ! Léger et adaptable, il facilite la vie de ton webmaster et offre une qualité optimale à tes visuels ! C’est un fichier vectoriel. Donc quoi qu’il arrive, la qualité sera préservée.

Photo d'une graphiste en train de faire des croquis

Conclusion

Et voilà ! Avec ces quelques notions, tu es prêt.e à entamer une conversation fructueuse avec ton créatif préféré. 

Et surtout : il n’y a pas de question bête ! 
N’hésite pas à poser des questions : si un terme n’est pas clair, dis-le.
La transparence, c’est la clé d’un projet réussi !

Tu aimerais savoir comment travailler un graphiste ? J’ai LA solution pour toi dans cet article !

Abonne-toi à la page LinkedIn et à mon compte Instagram pour plus de conseils. 

Enfin, si tu veux t’abonner à ma newsletter, il y a un formulaire juste en dessous !
Ça me ferait plaisir de te retrouver là bas 🙂 👇

A bientôt pour plus de news créatives !

Roxane 

Ma newsletter

Retrouve toutes mes actualités et mes astuces !

Encore plus d'articles